Les vêlages commencent…

Les vêlages commencent…

La première étape :

Gestation :

9 mois de gestation et comme pour nous les femmes, il y a les contractions, la perte des eaux…Là, c’est Damien qui veille au grain, qui bichonne ses vaches, les ausculte (échographie avec le vétérinaire pour voir si elles sont « pleines »).

préparation du vêlage :

Puis, les dates présumées de vêlage sont fixées et on les descend de l’alpage avant qu’elles ne vêlent.

Dès la descente d’Alpage, Damien les surveille mais les vaches restent en totale liberté.

Le jour « j » :velage-vache-gaec-st-roch

Le vêlage est avéré : baisse de température, poche des os rompue ou non, mamelles gonflées… ; Damien regarde si c’est une jeune vache ou non.

SI c’est une vache qui a déjà vêlé, il la laisse faire seule et la surveille « de loin ». Elle reste en milieu naturel sauf s’il pleut ! Un problème peut survenir à tout moment il est donc sur le « qui-vive ». SI c’est une jeune mère, par sécurité, il peut la rentrer à l’étable et la surveiller plus activement. Le premier vêlage est important. Les vaches peuvent avoir de vives et rares réactions : abandon de son veau, attaque du fermier, instinct maternel absent…

Deuxième étape :

Je fais volontairement l’impasse sur l’aide au vêlage difficile : la vêleuse. Un peu comme les forceps !

le veau est né :

Il sort du ventre de sa mère à 38°c. Quelque soit la température extérieure il fait froid et il est mouillé ! Sa mère instinctivement le lèche. La langue est rapeuse et lui active le sang. Elle le sèche aussi ! Quelques heures après c’est un vrai nounours, tout doux passé au brushing !lechage du veau et expulsion du placenta

Ses premières tétées :

Que ce soit pendant le jour ou la nuit, cette première tétée est cruciale même vitale. C’est pourquoi, Damien en pleine nuit se lève pour s’assurer de cette première tétée : elle doit intervenir dans l’ heure qui suit le vêlage. Il y a des veaux supers doués qui prennent « la pousse » tout seul ; il y a les engourdis qui doivent être guidés ; il y a des trop grands, trop gros, des mamelles trop petites, trop grosses… En fin la nature !

De plus, la première tétée permet à la vache d’avoir les dernières contractions pour expulser son placenta (ce qui pend derrière la vache sur la photo). Cela se fait tout naturellement dans la plupart des cas !

Retrouvez des vidéo sur notre page facebook !