l’huile essentielle JUBI !

l’huile essentielle JUBI !

 

JUBI :

 Installé en 2014, Cédric Manzoni et Florence NOSTRIANO produisent des Plantes Aromatiques et à Parfum sur le versant Sud de la Montagne de Saint-Genis (Arzeliers / Laragne) à 900m d’altitude.

C’est l’altitude idéale pour la culture de Lavande Fine (Lavandula Angustifolia ou Lavande Vraie ou Lavande Officinale).

Labellisée Ecocert, l’huile essentielle de lavande fine bio est produite, distillée et conditionnée son selon la tradition sur Laragne

Pour respecter les sols, la culture de sainfoin bio permet de réaliser une rotation des cultures afin d’enrichir les terres

la lavande :

Utilisation interne

  • Léger effet narcotique (coumarine) : insomnie, hystérie, troubles nerveux.
  • Effet anti-spasmodique, grâce aux esters que la plante contient.
  • Troubles digestifs : digestion difficile liée au stress ou à la nervosité, ulcérations.
  • Troubles respiratoires : rhume, asthme. Apaise en cas de vertiges.
  • Troubles cardio-vasculaires : calme un début d’angine de poitrine.
  • Traitement des migraines et céphalées.

Utilisation externe

  • Soulage certaines affections de la peau : eczéma, acné, brûlures légères, psoriasis, piqûres d’insectes.
  • Cicatrise et assainit les plaies et les ulcères.
  • Douleurs articulaires : entorses, foulures, contusions et rhumatismes.
  • Action antivenimeuse sur la morsure de vipère.
  • Antiparasitaire (poux) et vermifuge.

Indications usuelles

  • Problèmes dermatologiques (bactéricide, antiseptique).
  • Douleurs articulaires et rhumatismales.
  • Irritation et/ou inflammation respiratoire.
  • Nervosité, anxiété, angoisse.
  • Insomnie : favorise l’endormissement.

Autres indications thérapeutiques démontrées…

  • Bactéricide et antiseptique efficace, il assainit les plaies et les ulcères de la peau.
  • Antiparasitaire, il élimine les poux.
  • Neutralise le venin en cas de morsure de vipère.
  • Contribue à soulager les dystonies neurovégétatives.
  • Son huile essentielle est employée en massothérapie.

Histoire de l’utilisation de la lavande en phytothérapie

La lavande est originaire du bassin ouest-méditerranéen. Les Romains de l’Antiquité s’en servaient déjà pour parfumer les thermes et le linge. Sainte Hildegarde de Bingen, au XIIe siècle, lui donnait une place de choix dans sa pharmacopée naturelle et, à la même époque, on en faisait la culture dans les monastères pour ses propriétés thérapeutiques. Dès le Moyen Age, la lavande était employée en Provence dans la confection des médicaments et des parfums. A partir du XIXe siècle, cette plante aromatique a vu sa culture se développer dans plusieurs pays d’Europe ainsi qu’en Amérique. La région de Grasse, en France, constitue aujourd’hui la « capitale » de la lavande, en raison de sa grande production d’huile essentielle de cette plante, qui sert en phytothérapie mais aussi en parfumerie. Il en pousse également dans les pays suivants : Portugal, Espagne, Baléares, Somalie, Inde, Sahara et Australie.